Terminator Resistance Les Machines Contre Attaques

Terminator: Resistance, le nouveau jeu vidéo de Teyon et Reef Entertainment, est en fait un ajout incroyablement approprié à la série Terminator.Terminator: La résistance reste fidèle des premiers et deuxièmes films Terminator, et se joue des années après l’apocalypse de Skynet avec un groupe de survivants qui tentent, eh bien, de survivre dans la rude friche qui subsiste après la chute des armes nucléaires. Vous incarnez Jacob Rivers, un soldat de la Résistance qui, après avoir été sauvé d’une mort certaine, cherche à mettre fin à l’oppression de l’humanité par Skynet.

Le jeu se joue comme un hybride tireur-RPG à la première personne. Vous tirerez, vous faufilerez et fouillerez à travers les niveaux, en laissant une traînée de cadavres robotiques dans votre sillage ou en vous déplaçant silencieusement sans aucun combat. Au moins, la plupart du temps, mais nous y arriverons. Vous quitterez le camp avec quelques quêtes qui vous seront données par d’autres survivants, vous prendrez des médicaments, des fournitures, comme d’habitude, puis vous vous dirigerez vers des zones assez grandes et ouvertes où vous plongerez dans des bâtiments pour vérifier chaque coin pour le butin et le tir de créatures robotiques.

Terminator: la résistance vous donne la possibilité d’aborder la plupart des situations de la manière de votre choix. Eh bien, oui, c’est essentiellement soit furtif ou tirer dans une majorité de rencontres avec des robots, mais vous aurez également la possibilité de gérer d’autres domaines. Par exemple, j’ai trouvé un composé de robot verrouillé à détruire, mais je n’ai pas pu entrer parce que mes compétences de piratage n’étaient pas assez bonnes. Je suis parti et je n’y suis retourné qu’une fois que j’ai eu l’habileté de piratage dont j’avais besoin, mais ce n’est qu’après cela que quand j’ai remarqué qu’il y avait un mur destructible à proximité, j’aurais pu lancer une grenade pour éviter toute l’épreuve. Il n’y a pas une grande variété de gameplay, mais cela vous permet d’avoir une certaine autonomie.

Une fois de retour au camp, vous discutez avec des survivants, vendez des objets, fabriquez des munitions et reposez-vous. Les survivants ont tous leurs propres histoires que vous pouvez découvrir si vous discutez continuellement avec eux tout au long du jeu, mais ils sont tous de la même marque “et c’est à ce moment-là qu’un robot a tué mon parent”. Mais le pire des survivants, ce sont leurs visages. Les animations faciales sont pratiquement inexistantes, ce qui laisse les ennemis du robot plus humains que vos camarades. La voix est également très plate, avec un mélange audio incroyablement médiocre à certains endroits, ce qui peut blesser les oreilles.

Tout cela peut sembler un peu fade et peu impressionnant, mais c’est aussi parce que tout est. Mais en même temps, tout est assez décent. Prenez le tournage, par exemple. Les armes se sentent décentes à manier, sinon étonnantes. Ils ont une quantité décente de rétroaction audio mais sont assez plats en termes de recul. Les armes à plasma sont introduites plus tard et elles sont sans doute bien pires, d’une manière ou d’une autre. Mais dans l’ensemble, ça va. Inoffensif. Se sent un peu comme les Borderlands d’origine, de cette façon. Les environnements sont assez laids et simples, des trucs post-apocalyptiques typiques. Juste, tant de choses sur ce jeu sont passables mais banales.

Cependant, lorsque vous jouez à Terminator: Résistance, vous pouvez vous retrouver dans un état de flux décent, passer d’un bâtiment à l’autre, piller tout ce que vous trouvez, abattre des robots entre les deux. Mais il y a un manque total de tension. Vous finissez par vous heurter à la série T de robots des films, qui sont initialement très intimidants, mais peu de temps après, vous recevrez une arme à plasma qui les déchire, et ils deviennent soudainement du fourrage comme tout autre ennemi . En mode Normal au moins, ce jeu est trop facile. Ces systèmes furtifs et la variété des armes et des objets qui vous sont fournis ne sont qu’un gaspillage car vous n’aurez jamais besoin de les utiliser, tout est superflu. Sur des difficultés plus élevées, ce jeu pourrait briller, au moins dans ces sections.

Quand il s’agit de décors d’action, oh, mon garçon, ce sont plutôt mauvais. Toute section où vous êtes obligé d’abattre des ennemis est tellement mauvaise. Les ennemis apparaissent, agissent comme des éponges à balles, offrent beaucoup moins de défis que vous ne le souhaiteriez, puis meurent et vous continuez. Le jeu passe beaucoup de temps à exagérer à quel point les robots ennemis sont intimidants, puis tout à coup, vous les tondez comme un super-soldat. Cela ne semble pas cohérent au mieux, et cela vole le jeu de toute agence au pire.

Mais, encore une fois, cela correspond vraiment très bien à la franchise dans son ensemble. À l’heure actuelle, les films Terminator ne sont guère les plus grands films à frapper le cinéma, et honnêtement, ils sont tous assez moyens au mieux, utilisables mais banals et oubliables. Et cela résume vraiment Terminator: la résistance. Ce jeu n’a rien d’original ou de vraiment intéressant, mais à tout moment, il est compétent. Juste assez compétent pour un jeu à budget intermédiaire. Sauf qu’il n’est pas vendu à un prix budget. Alors oui, attendez peut-être une bonne vente si vous êtes toujours curieux de savoir ce jeu Terminator décent, mais pas génial.

Conclusion: Terminator: La résistance est le type d’hybride shooter-meets-RPG que vous avez vu une douzaine de fois auparavant, et n’est pas particulièrement impressionnant. Mais tout ce qu’il fait, il le fait assez bien pour passer. Je ne peux pas me résoudre à détester Terminator: Résistance, je pense que c’est un jeu amusant et ringard, mais je ne serais pas en mesure de me pardonner si je recommandais à quiconque de l’acheter au prix fort.

Vidéo Let’s Play

Terminator Resistance

8.5

GRAPHISME

9.0/10

AUDIO

8.0/10

GAMEPLAY

8.0/10

QUALITÉ PRIX

9.0/10

Les points Forts

  • Une entrée décente dans la franchise Terminator
  • Variété d'armes à utiliser
  • Ambiance et graphismes
  • Le pillage et la mise à niveau sont satisfaisants

Les points Faibles

  • Des Découpage des maps
  • Le Scénario léger
  • Une Courte durée de vie

Bienvenue sur xboxnewsfr.fr

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.